La charpente industrielle

Principes :

 

Les fermes industrialisées encore appelées fermettes sont constituées par des éléments triangulés en bois de faibles sections (épaisseurs minimum 36 mm jusqu'à 15m et 46mm au-delà). Les assemblages sont réalisés par des goussets en contre-plaqué (CTB.X) ou plus généralement par des connecteurs en acier galvanisé. Par leurs principes constructifs, elles s'inscrivent dans une logique de fabrication industrielle.

 

Les fermettes constituent des éléments de charpente légère et capable de franchir des portées jusqu'à 20 mètres. Grâce à ces qualités, elles permettent d'utiliser des parois intérieures non porteuses et offrent une grande flexibilité dans la conception des espaces intérieurs.

 

Ce type de ferme, très économique, peut épouser pratiquement toutes les formes - y compris les courbes - et peut être utilement conçu comme des poutres de grand élancement. Au contraire des systèmes traditionnels elles fonctionnement dans une logique de charges distribuées. Elles sont espacées généralement de 60cm. L'écart peut être porté jusqu'à 1.20m. Elles prennent appui soit sur des murs soit sur des poutres.

 

Elles reçoivent directement le support de couverture où la couverture économisant de ce fait les pannes et chevrons. Un plafond vient se fixer sous les entraits lorsque les combles ne sont pas utilisables. Mais le plafond peut également venir se fixer aux niveaux des arbalétriers lorsque le volume de la fermette doit être utilisé ou participer visuellement à un volume intérieur. Le choix d'un plafond et sa position déterminent largement la tenue au feu de la charpente.

 

Les fermettes se prêtent bien à la mise en place d'isolants ainsi qu'au passage des gaines (électricité, ventilation...).